La liberté créative

 

Le nombre de femmes peintres célébrées par l'histoire de l'art est extrêmement réduit. Les peintres connus du grand public peuvent varier selon la mode du moment, d'Artemisia Gentileschi via Elisabeth Vigée Lebrun à Frida Khalo, mais ce sont toujours les mêmes noms qui reviennent et quand j'ai créé ce site en 2005 très peu d'ouvrages et de sites internet leurs étaient consacrés. Dès que l'on effectue quelques recherches, on découvre une multitude de femmes pleines de talent dont on ne parle jamais dans les livres sur l'histoire de l'art. Ce site est le résultat d'un tel tour d'horizon.
Y a-t-il un art typiquement féminin ? Au premier abord on est tenté de dire oui, mais n'est-il pas illusoire de croire qu'on est capable de repérer une œuvre produite par une femme ? Cela ne repose-t-il pas plutôt sur des préjugés ? Le fait d'être peint par une femme ou un homme ne change certes rien à la qualité ou la médiocrité intrinsèque d'une œuvre d'art, mais pendant longtemps elles ont été jugées différemment. En parcourant ces pages vous pourrez constater comme moi qu'il n'y a pas d'imagerie spécifiquement féminine dans l'art, aucune particularité stylistique n'est attachée à l'œuvre des femmes si ce n'est celle de la condition féminine propre à leur époque. Pas de délicatesse de la touche ni d'utilisation de couleurs pastel comme on le dit si souvent à tort.
Pour éviter des problèmes avec les droits d'auteur les artistes actuelles sont volontairement sous-représentées dans ma sélection. Elles ne sont peut-être pas plus connues du grand public mais leur visibilité dans les médias est plus grande et beaucoup ont leur propre site web.

 

« Les femmes artistes existent depuis que la notion d'artiste est apparue, c'est-à-dire depuis le XVIe siècle. Au Moyen-Age, les artistes étaient des artisans, regroupés dans des corporations et travaillant le plus souvent anonymement.
Qu'est-il donc arrivé pour que la mémoire collective ne garde plus trace de ces artistes ? C'est un processus d'effacement progressif qui a pris son essor au XIXe siècle : en tant que femmes, elles pouvaient de plus en plus difficilement peindre des sujets autres que ceux dits féminins, donc mineurs. Au début du XXe siècle, les catégorisations ont commencé à voir le jour ; qui dit catégorie dit hiérarchisation. Travail mineur, donc sans intérêt, le travail des femmes n'est pas inclus dans les livres synthèse sur l'histoire de l'art. Trois siècles de peinture féminine ont ainsi presque disparu ; puisqu'elle était oblitérée, il devenait facile de remettre en question jusqu'à la légitimité de cette pratique, ainsi que la question assommoir des années 1970 le laisse parfaitement entendre : pourquoi n'y a-t-il pas eu de génie féminin en art ? »


- Pascale Beaudet
   Extrait de Artemisia Gentileschi, artiste peintre et femme libre
   sur le site de Sisyphe Miroir.

Dernières mises à jour :

Leonora Carrington
  Anna Elisabeth Klumpke
  Marie Bracquemond
  Images et textes de l'index illustré
  Sonia Delaunay
  Eva Gonzalès
   
 
du XIe au XVIIe siècle
Dans l'ombre des siècles
XVIIIe et XIXe siècles
Le réveil
XXe siècle
Illusion présente
Liens vers quelques autrres sites
Textes écrits par les artistes

 

 
 

 N'hésitez pas à me faire connaître vos remarques et suggestions en m'envoyant un courriel. Toutes les informations ou contributions concernant les femmes artistes sont les bienvenues.