Lavinia Fontana

Lavinia Fontana - Autoportrait

Autoportrait au clavecin
1577
Huile sur toile - 270 × 240 mm
Accademia Nazionale di San Luca, Rome

 

Italie, 1552-1614

Lavina Fontana naît le 24 août 1552 à Bologne. Comme beaucoup de femmes artistes à la fin du XVIe siècle en Italie, Lavinia Fontana grandit dans une grande ville et était la fille d'un artiste reconnu , Prospero Fontana. C'est lui qui a fondé en 1550 l'Accadémie de Peinture de Bologne lorsqu’il fut présenté par Michel-Ange au pape Jules III qui en fit l’un des peintres officiels du palais pontifical. Elle emprunte le style maniériste de son père, mais est également influencée par Le Corrège et Parmigiano. Ce qui est inhabituel, c'est qu'on ne lui commande pas seulement des portraits, mais également des tableaux abordant des thèmes religieux et mythologiques dans lesquels figurent parfois des nus féminins. Fontana est considérée comme une des premières femmes à faire de la peinture un métier à part entière au même titre que ses collègues masculins et d'exercer son art en dehors des cours et couvents.

En 1577, elle se marie avec Gian Paolo Zappi, un artiste qui s'était formé auprès de son père et qui devient l'assistant de sa femme dans sa production artistique. C'est Lavina qui assure les revenus du ménage. Malgré les difficultés d'une femme qui a été la mère de onze enfants dont trois ont survécu jusqu'à l'âge adulte, elle est devenue une artiste réputée et cosmopolite de l'école de Bologne.

En 1603 elle est invitée à Rome par le pape Clément VIII. Elle y connait le même succès q'à Bologne et travaille sous le patronage des Buoncompagni dont le pape Grégoire XIII est un membre. Elle peint le Portrait de Camillo Borghese, quand il devient pape avec le nom de Paul V, en 1605. Sa réputation franchit les frontières et même le roi Philippe II d'Espagne lui commande un portrait de la famille royale.

Lavinia, reconnue comme l’un des artistes majeurs de son époque, est la première femme admise au sein de la prestigieuse Accademia di San Luca. Lavinia Fontana et sa famille vivent à Rome jusqu'à sa mort en 1614.

 

 Retour aux peintres du Moyen-Âge au XVIIIe siècle

 

 

Lavinia Fontana - portrait avec chien Lavinia Fontana - Sainte Famille avec Saint Jean Lavinia Fontana - Marie Madeleine et Jesus
  Portrait d'une dame noble
ca. 1580
  Sainte Famille avec Saint Jean
National Museum of Women in the Arts
 

Jésus apparaît à Marie Madeleine
1581
Huile sur toile -80 x 65,5 cm
Galeria Uffizi - Florence

  Judith décapitant Holopherne

 

Cédant à la fascination de son temps pour la décapitation d’Holopherne, Lavinia peint elle aussi Judith. Mais à la différence d’autres toiles de l’époque, et notamment d'ultra-violentes représentations du supplice par sa tourmentée cadette Artemisia Gentileschi dans le sillage du Caravage, Lavinia se contenta de montrer Judith le glaive dans une main et la tête tranchée d’Holopherne dans l’autre, là où, quelques décennies plus tard, Artemisia se mettra en scène en justicière tranchant le cou de son violeur.

Voir également : Artemesia Gentileschi

  Judith tenant la tête d’Holopherne
1600
Huile sur toile - 130 x 110 cm
Musea Daria Bargellini - Bologne