Giovanna Garzoni

1650
Pastel 495 x 380 cm
Dumbarton Oaks Research Library Washington, États-Unis

 

1600 Ascoli Piceno, Italie - 1670 Rome

Giavvanna Garzoni est née dans une famille modeste d'artistes. Sur un support de parchemin, elle peint de nombreuses compositions de fruits et de fleurs. Le style de ses compositions, raffinées et tellement riches en détails qu'elles ressemblent à de véritables études de botanique était fort apprécié à cette époque. Elle a eu beaucoup de commanditaires fort prestigieux, qu'elle choisissait avec soin, tels que Cassiano del Pozzo, Anna Colonna Barberini et Charles-Emmanuel II duc de Savoie. Garzoni est une des femmes, fort peu nombreuses, à avoir été admises à l'Académie Saint-Luc de Rome. Elle séjourne à Rome, Florence, Naples, Venise, Paris et Turin, où elle travaille pour la cour de Savoie. Au piémont, elle enseigne à de nombreux peintres locaux qui seront à l'origine d'une nouvelle école de peinture. Bien que Garzoni est surtout connue pour ses natures mortes, elle a aussi peint d'autres sujets, allant des petits tableaux religieux aux portraits pour la cour. Elle décore également des éventails pour la grande-duchesse de Toscane et dessine pour les travaux de marqueterie de l'Opificio florentin, célèbre atelier de taille de pierres dures. Au sein de l'académie des Lincei à Rome, Garzoni s'occupe aussi de reproductions scientifiques, particulièrement adaptées à son style minutieux. À sa mort, elle laisse son héritage à l'Académie de Saint-Luc, en échange duquel elle demande qu'on érige un monument à sa mémoire dans l'église romaine de Saint-Luc-et-Sainte-Martine.

     Retour aux peintres du Moyen-Âge au XVIIe siècle
 
  Nature morte avec coupe et citrons
env. 1640
Tempera sur vélin
J. Paul Getty Museum - Los Angeles
  Portrait d'un chien
Palazzo Pitti (Galleria Palatina), Florence