Judith Leyster

Judith Leyster - autoportrait

Haarlem, 1609 - Heemstede, 1660

Judith est la huitième de neuf enfants du brasseur Jan Willemsz et son épouse Trein Jaspersdr. En 1628, la famille déménage à Vreeland près d’Utrecht, où elle entre probablement en contact avec Hendrick Terbrugghen qui peint dans le style de Caravage. et Gerrit Honthost.

Sa première œuvre signée que nous connaissons date de 1631

En 1633 elle est la première femme qui devient membre de la guilde de Saint Luc de Haarlem. Elle reçoit également le titre de maître-peintre, ce qui lui donne le droit d'avoir des élèves.

Le 1 juin 1636, Judith se marie avec le peintre Jan Miense Molenaer. Cela signe la fin de sa carrière de peintre. Elle a dû se consacrer au ménage et à l'éducation des enfants, car on ne connaît presque aucun tableau qui date d'après son mariage. Bien que très connue quand elle était active en tant que peintre, elle est déjà oubliée à la fin de sa vie. En 1659 elle tombe gravement malade et meurt en février 1660.

Comme c'est le cas de beaucoup de femmes peintres, beaucoup de ses toiles furent attribuées à d'autres peintres. Ses tableaux ont souvent été attribués à des peintres tels que Frans Hals.

Contrairement à la plupart des femmes peintres de son époque, Judith n'était pas née dans une famille d'artistes. Elle a probablement été forcée d'entretenir le reste de la famille après que la faillite de son père, qui était propriétaire de brasseries et de tissages, a fait faillite en 1628.

   Retour aux peintres du Moyen-Âge au XVIIIe siècle

 

Cliquez sur la petite image ou le texte qui l'accompagne pour afficher l'oeuvre.