Pierrette Bloch

Pierette Bloch

Sans titre
1972
Encre noire sur papier, 65 x 52 cm

En 1947 et 1948, elle étudie auprès d’Henri Goetz et d’André Lhote. Elle expose pour la première fois au Salon des Surindépendants en 1949 et la même année se lie d’amitié avec Colette et Pierre Soulages. A partir de 1951, ses expositions personnelles se tiennent aussi bien à Paris qu’aux États-Unis, où elle séjournera à plusieurs reprises. Tout au long de sa carrière, Pierrette Bloch a eu recours aux matériaux pauvres et aux motifs réduits. Travaillant avec collages, encre sur papiers, isorels, cordages et crin de cheval, elle exploite ses formes de référence préférées — le point, la ligne, le tiret. En 1953 elle réalise ses premiers collages et en 1973 ses premiers travaux en mailles. A force de transformer le support en motif de la ligne même, qui peut atteindre une longueur comprise entre 1 et 12 m, Bloch explore une nouvelle possibilité de balade sur une matière pourtant connue..

Fermer ou index illustré