Hanna Höch

vers 1926-30

1889 - 1978

Hanna Höch est née en 1889 dans la petite ville de Gotha en Allemagne et a grandi dans un milieu bourgeois. En 1912, à l'âge de 22 ans, elle quitte le domicile familial pour commencer des études à l'École d'Arts Appliqués de Berlin. Ce qui est pour elle un compromis car elle n'osait pas demander à ses parents l'autorisation de faire des études purement artistiques.
Soutenue par sa famille elle travaille pour un éditeur de journal, puis comme modèle et conceptrice de magazines féminins.

La question de savoir si c'est Raoul Hausmann ou Hanna Höch qui découvre le photomontage et en fait le moyen d'expression artistique pour le mouvement Dada n'a jamais été éclaircie. En effet, Hausmann et Höch ont à ce propos des souvenirs divergents. Hanna Höch raconte quarante ans plus tard qu'ils ont eu cette idée pendant une excursion à la mer baltique. En voyant accroché au mur dans une cabane de pêcheur une peinture très kitsch représentant cinq soldats, avec entre chaque soldat, l'emblème de l'empire accompagné d'une photo d'un des fils de l'occupant des lieux. Hausmann a eu envie d'élaborer cette idée en faisant quelque chose avec des photos. En toute modestie Höch laisse la gloire à son ancien amant. Hausmann par contre, ne fait que mentionner Höch par rapport à ses autres amis artistes tels que George Grosz, Johannes Baader, et John Heartfield cofondateurs du mouvement Dada avec qui il aurait conçu cette technique.

Au sein du dadaïsme allemand, l’œuvre de Hannah Höch occupe une place particulière. La plus grande partie de son œuvre est nettement moins politisée et agressive que celle des autres membres du mouvement. Chez Höch il y a souvent un côté onirique qui la rapproche du surréalisme.
Elle est fortement influencée par des artistes comme Kurt Schwitters et Max Ernst. Leur approche artistique parlait beaucoup plus à Höch que la propagande politique de Heartfield.

En 1926 Hanna Höch rencontre l'écrivaine hollandaise Til Brugmann. Pendant cette période elle utilise le collage pour jouer avec l'identité sexuelle des personnages représentés. Dans les années trente, elle est de plus en plus menacée par la politique culturelle nazi. Ainsi, la Dompteuse ne s'interprète pas seulement comme l'expression des conflits personnels avec sa compagne, mais aussi comme celle d'une menace politique.

Après la guerre, elle disparaît de la scène artistique. Elle est réduite au rôle de fée ou de Belle au Bois Dormant des dadaïstes, de compagne de Raoul Hausmann. Il faut attendre les années quatre-vingt pour que l'on redécouvre son œuvre et qu'on l'apprécie à sa juste valeur.

   Retour aux peintres du XXe siècle
 

Coupe au couteau de cuisine à travers la dernière époque culturelle ventripotente allemande de Weimar
1919
Collage - 114 x 90 cm
Neue Nationalgalerie, Berlin

La mariée ou Pandore
1927
Huile sur toile - 114 x 66 cm
Dompteuse
1930
Collage