Lioubov Sergueïevna Popova

Lioubov Sergueïevna Popova

 

 

Ivanovskoïe en Russie, le 6 mai 1889 - Moscou, 25 mai 1924

Née dans une famille de marchands de tissus aisée et cultivée, Lioubov Popova suit des cours de peinture à la maison dès onze ans. À dix-huit ans elle étudie avec Stanislav Zhukovsky. En 1908 elle suit les cours de Konstantin Youon. Après avoir beaucoup voyagé, elle cultive son intérêt pour la renaissance italienne et pour l’art russe ancien en fréquentant, dès 1912, l’atelier collectif La Tour. Parallèlement, elle découvre la collection d’art occidental de Sergueï Chtchoukine, et notamment l’art d’Henri Matisse qui, à ses yeux, relie le passé et le présent, l’Occident et l’Orient. À Paris en 1912, elle entre avec Nadejda Oudaltsova, à l’académie de La Palette, où sont enseignés les principes du cubisme. De retour en Russie en 1913, elle fréquente l’atelier de Vladimir Tatline. En janvier-février 1914, elle participe, pour la première fois, à l’exposition du Valet de carreau, dont c’est la quatrième édition. Son atelier moscovite sur le boulevard Novinski devient alors un nouveau centre artistique.

Après une brève période impressionniste Popova prend part à l’organisation de Suprémus, un groupe d'artistes de l'avant-garde russe dirigé par le père du suprématisme, Kasimir Malevitch. Après avoir fait la connaissance de Kazimir Malevitch elle devient, avec Aleksandra Ekster, Nadezhda Udaltsova, Olga Rozanova, Nina Genke et Ksenia Boguslavskaya une des premières femmes à participer à la naissance du cubofuturisme. Après la révolution d’Octobre, elle rejoint les constructivistes, adeptes d’un art industriel.
À côté de sa peinture Popova crée des motifs pour des tissus, des affiches, des décors pour des célébrations de la Révolution et collabore à la création de livres Agitprop.

En 1918 Popova se marie avec l'historien d'art Boris von Eding, ils ont un fils. Von Eding meurt déjà l'année suivante du typhus, Popova est également malade mais guérit.

À partir de 1920, elle enseigne aux Ateliers d’art et technique Vkhoutémas et travaille à l’Inkhouk (« l’Institut de culture artistique »), sous la direction de Vassily Kandinsky. En 1922, elle adhère au « Front de gauche de l’art » et rejoint l’Atelier d’État expérimental théâtral de Meyerhold. Dans la lignée de l’art industriel cher aux constructivistes, elle crée des tissus pour la Manufacture nationale des cotonnades avec Varvara Stepanova.

Le 25 mai 1924, Lioubov Popova meurt prématurément, deux jours après son fils, de la scarlatine.


      Retour aux peintres du XXe siècle
Liubov Popova - Brisk Liubov Popova - Portrait d'un philosophe
Architectonique picturale
1918
Slobodskoy Krayevedcheskiy Muzey, Slobodskoy, Russie
Birsk
1916
Huile sur toile, 106 x 69.5 cm
Solomon R. Guggenheim Museum, New York
Portrait d'un philosophe
1915
Huile sur toile, 89 x 63 cm
Le Musée russe, Saint-Pétersbourg
Liubova Popova - Subject From a Dyer’s Shop Liubov Popova - Painterly Architectonic with Three Stripes
Subject From a Dyer’s Shop
env. 1914
Museum of Modern Art, New York
Painterly Architectonic with Three Stripes
1916
Huile sur toile, 107 × 89 cm
Collection particulière