Louise Abbéma

 

Louise Abbéma

1853 - 1927

Louise Abbéma est née à Étampes le 30 octobre 1853, Étampes où son père, le vicomte Abbema, était alors chef de gare. Fille unique et choyée, sinon adorée de ses parents. Très tôt portée vers le dessin, Louise suivitt fort jeune les cours de Charles Chaplin (1825-1891), de Jean-Jacques Henner (1829-1905) et de Carolus-Duran (1837-1917).

L'oeuvre conservée de Louise Abbéma est abondante autant que variée, car cette artiste s'est volontairement toujours gardée d'une trop étroite spécialisation, et on lui doit autant des portraits que des panneaux décoratifs, des illustrations, des éventails, des dessins publicitaires et mille autres réalisations sur des thèmes et supports variés.

Louise Abbéma obtint son premier succès à 18 ans avec un portrait de Sarah Bernhardt (1876), dont elle devint la portraitiste attitrée. La liaison qu'elle a longtemps entretenue avec cette actrice était notoire, En 1894 Feydeau y fait allusion dans sa pièce, Le Ruban

Elle exposa régulièrement au Salon des Artistes Français jusqu'en 1926. Ses oeuvres furent saluées par J.-K. Huysmans en 1879, mais le déçurent en 1882. Elle obtint une mention honorable pour ses panneaux décoratifs en 1881, une médaille de bronze à l'Exposition universelle de 1900, la croix de chevalier de la Légion d'honneur en 1906.
Outre de nombreux portraits, Louise Abbéma a peint en effet quantité de panneaux décoratifs, avec une prédilection pour les sujets floraux, sous forme d'eaux-fortes, d'aquarelles, de pastels ou de gouaches. Certains de ces panneaux couvrirent les murs de l'Hôtel de Ville et de plusieurs mairies parisiennes (au moins celles des VIIe, Xe et XXe arrondissements). Elle a aussi travaillé pour des revues telles que la Gazette des Beaux-arts et L'Art, et a illustré différents ouvrages, dont La Mer, de René Maizeroy.

Ses portraits les plus importants sont ceux de Sarah Bernhardt, de Ferdinand de Lesseps et d'Henner, ainsi que de Carolus-Duran et de Charles Garnier (ces deux derniers portraits ayant été exposés dans le Fine Arts Palace lors de la World's Columbian Exposition de 1893 avec ceux de Sarah Bernhardt, qui pour sa part exposait un buste de Louise Abbéma).


 Retour aux peintres des XVIII et XIXe siècles

   
Louise Abbéma - Un matin d'avril
Louise Abbéma - Au piano
  Un matin en avril
1890
 
Au piano
1850
Huile sur toile 50,2 x 40,6 cm
Louise Abbéma - jeu de croquet Louise Abbéma - la peinture
  Un jeu de croquet
1872
Huile sur toile, 38,9 x 55,8 cm
  La peinture
vers 1897
   

Liens externes

Plusieurs pages consacrées à Louise Abbéma, dont celle-ci, dans Le Corpus Etampois